Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

La noirceur de l'inéluctable (Ertan ou la destinée)

298127.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Sorti le 21/10/2015

 

Umut Dag a le goût de la noirceur et de l'inéluctabilité. Sans avoir le même impact qu'Une seconde femme, Ertan ou la destinée (Fissures dans le béton pour une traduction littérale de l'allemand) montre à nouveau que le cinéaste autrichien est doué pour créer des atmosphères très sombres et donner de la densité à un scénario pourtant cette fois-ci relativement convenu. De la tentative de rédemption d'un père à la trajectoire hasardeuse et pré-déterminée d'un fils, Ertan est d'un pessimisme quasi intégral dans un monde de dealers et de voyous où la loi du plus fort prévaut.

 

321187.jpg-cx_160_213_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Classement 2015 : 77/252

 

Le réalisateur :

Österreichischer_Filmpreis_2015_Umut_Dağ_(cropped).jpg

 

Autrichien d'origine kurde, Umut Dag est né en 1982 à Vienne. Il a débuté avec Une seconde femme.

 

 



02/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres